La TV nuit gravement à la santé

Tabagisme, violence, abrutissement, mortalité, …
Et si on l’éteignait ?

C'est officiel : les publicitaires louent des IRM pour chercher les moyens de nous manipuler.

Vous me direz : “Mais, ils financent notre équipement de santé !”

A d'autres ! Ce sont bien les travailleurs qui produisent les richesses pour payer le patron et non l'inverse. De même, c'est bien notre argent que la pub nous vole et non l'inverse. Quel publicitaire pourrait se payer un hôpital, un IRM et du personnel hautement qualifié pour le faire fonctionner ? Pendant leurs séances des malades sont sur liste d'attente. Qui sait, ce sera peut-être trop tard pour eux ? Et hop ! Une dépense en moins pour la Sécu.

Vous trouvez mon propos excessif ? Soit. L'autre jour, ma voisine, qui ne doute de rien, a demandé au médecin du village de lui prêter son stéthoscope pour le petit, pendant le carnaval. Il lui a répondu “Mais madame, c'est du matériel médical. Ce n'est pas un jouet. Cela sert à sauver des vies humaines.”

Vous comprenez mieux ? Ils exploitent la vie des pauvres gens pour leurs profits.

En observant notre cerveau, leurs travaux ont abouti : la violence et le stress permettent irrémédiablement de mémoriser leurs messages nauséabonds à notre insu.

Comment imaginer que cela soit sans risque pour notre société ? Quel peut être l'image d'un héros, genre Anakine, qui, sur une planète lointaine, va assassiner femmes et enfants simplement parce qu'ils sont étrangers (“les hommes des sables”) ? (Je parle bien sûr de cinéma et toute ressemblance avec des événements en Afghanistan ou en France ne serait que pure coïncidence.) Le “héros” justifie l'usage de la violence, puisqu'ils sont méchants, des sous-hommes quoi. Ce n'est pas grave, les figurants ressuscitent dans l'épisode suivant. Et puis, le héros sanguinaire sera pardonné par son fils en mourant dans ses bras. Un « happy-end » en quelque sorte !

Imaginons que ce monde existe. Que des images virtuelles violentes ne servent qu'à pousser des psychopathes à agir.

Mieux, imaginons que nous mettions des caméras partout pour être sûr de pouvoir transformer une violence virtuelle en violence réelle. Pour que le 20h diffuse ce vidéo-voyeurisme, afin que d'autres psychopathes passent à l'acte.

Nous avons le choix :

  • soit nous plongeons dans une course au vidéo-voyeurisme et aux réseaux où chacun étale sa vie privée à en vomir,
  • soit nous arrêtons de nous faire manipuler en éteignant la TV et autres réseaux d'exhibition.

Du délire ?

Des scientifiques se sont penchés sur la question. Regardons plutôt ce qu'ont à nous dire ceux qui travaillent pour le service public et pas pour des lobbies.

Il existe une excellente conférence : gratuite, sympathique et humoristique, mais sans concession.

Faîtes-vous votre opinion : TV-lobotomie.



François

suite_de_l_agenda/la_tv_nuit_gravement_a_la_sante.txt · Dernière modification: 28/10/2013 18:55 (modification externe)