Création d'un Collectif de Solidarité Internationale Morbihan

Date

Le mercredi 20 juin 2012 à 18h

Lieu

Cliquez pour voir la carte !

Salle Julienne Marca,
Ecole Rollo
1, rue Pablo Picasso
56 400 Auray
(Lat. : 47.6768 Long. : -2.9929)
⇐ Cliquez sur la carte pour voir le plan !

Sujet

Proposition de création du Collectif de Solidarite Internationale morbihannais (csi 56)

Le collectif regroupe les associations du Morbihan qui œuvrent dans le domaine de la solidarité internationale et du développement. L’adhésion se fait sur la base du volontariat.

Fortes de plusieurs années de pratiques, ces associations agissent dans l’ensemble du département (mise en place de projets, éducation au développement, organisation d’évènements comme la Semaine de la Solidarité Internationale …) et sont amenées à se poser la question d’une meilleure coordination de leurs activités dans le Morbihan.

Réduire les entraves aux actions de solidarité internationales en nouant des relations durables et constructives avec les collectivités locales et territoriales est, pour nos associations, un enjeu et c’est ce qui justifie la mise en place d‘une structure collective des ASI dans le Morbihan.

Ce collectif permettra de développer des complémentarités, de mettre en commun des compétences et des moyens pour avancer dans les objectifs qu’il se donne :

Les ASI participent ainsi à l’Agenda 21 du département, puisque la Solidarité Internationale est constitutive de toute démarche d’Agenda 21 local

Elles se reconnaissent dans les principes proposés par le CRID (www.crid.asso.fr )

« L’exigence d’une certaine cohérence dans le soutien apporté à nos partenaires du Sud impose également qu’entre les ONG des pays du Nord la concertation permette la collaboration et évite la concurrence ; en particulier à l’échelle européenne, tant pour infléchir les politiques des Etats ou de la Communauté que pour agir ensemble en direction de l’opinion publique ou encore soutenir en commun des actions de terrain. […]

Les collectivités publiques, surtout celles qui sont organisées sur une base territoriale comme les communes, les départements et les régions, représentent un enjeu notamment parce que leurs pouvoirs ont sensiblement augmenté. En même temps s’est accru leur rôle et celui des élus dans le domaine économique, la coopération et les relations internationales en général. Elus et collectivités territoriales peuvent ainsi constituer de précieux relais en direction de l’opinion publique et des instruments de mobilisation de moyens humains et matériels. »

Des objectifs communs

  • Entretenir des relations de partenariat avec les collectivités territoriales (Région, Département, Pays, Communes) en les incitant à respecter les engagements qu'ils ont tenus et qu'ils se doivent de respecter , notamment dans le cadre des Agenda 21.
  • Améliorer la visibilité des ASI, et leur poids politique, sans nuire à leur indépendance et à leur diversité.
  • Agir de façon citoyenne et donc responsable face à la pauvreté, à l'éducation, aux atteintes des droits de l'homme et à la dégradation de l'environnement à l'échelle de la planète.
  • Mutualiser les moyens existants, humains et matériels (expositions, conférenciers, matériel pédagogique… etc). On en voit l’intérêt, par exemple, dans l’organisation de tournées de partenaires, de spectacles, d’échanges, de formations, de conférences, d’animations, expositions.
  • Contribuer à la mise en valeur des actions menées par les ASI, vers le public, un accent particulier étant mis auprès des jeunes et des scolaires.

Des moyens de fonctionnement à mettre en place

Lors de la réunion du 14 mars 2011, l’avis général était de ne pas créer une nouvelle association. Il faut donc qu’une association existante porte ce nouveau collectif.

Le CRISLA (www.crisla.org ), membre de RITIMO ( www.ritimo.org) dans le Morbihan, tient à jour, depuis plus de 10 ans une base de données des acteurs de la Solidarité Internationale dans le département, en lien avec ABCIS (Acteurs Bretons pour la Coopération et la Solidarité Internationale http://www.bretagne-solidarite-internationale.org ) et, grâce à une liste de diffusion, et à un bulletin électronique, il tient ces acteurs au courant des activités des uns et des autres, dans la mesure du possible. Le CRISLA est également membre de la CASI Bretagne (Coordination des Associations de Solidarité de Bretagne www.casi-bretagne.org ).

Il a déjà des expériences de portage de collectifs au pays de Lorient : CRDD (Centre de Ressources sur le Développement durable) de 2000 à 2008. CADD (Collectif des Associations pour le Développement Durable) en 2009.

Le fonctionnement en réseau d’un Collectif CSI 56 pourrait donc être porté par le CRISLA, cette démarche étant envisagée comme un soutien technique et administratif pour un service spécifique.

L’adhésion à ce réseau serait indépendante de l’adhésion au CRISLA. Ainsi, toute communication publique orale ou écrite au nom du collectif se ferait sous la responsabilité d’un comité de pilotage. Ce comité de pilotage serait chargé de l’organisation et de la coordination du collectif CSI 56

Si un nombre suffisant d’associations est intéressé par la démarche, le CRISLA envisagerait de demander un agrément et de recruter une personne en Service Civil, pour assurer la coordination.

Compte tenu de la géographie et de la diversité du département, ce comité de pilotage devrait être composé de membres des différents pays : Pays de Lorient, Pays de Vannes, Pays d’Auray, Pays de Pontivy, Pays de Ploërmel, Pays de Redon, Pays Centre Bretagne.

agenda/z-nos-amis/creation_d_un_collectif_de_solidarite_internationale_morbihan.txt · Dernière modification: 30/06/2013 14:33 (modification externe)