Vous dites : MegaUpload, un nouveau Robin des Bois ?


Je vais vous conter une fable totalement imaginaire …

L'autre jour, je surprends dans une taverne de ma campagne la conversation entre le tenancier et le percepteur privé.

  • … Oui mais il n'y avait que 20 spectateurs. Ils n'ont donné que quelques pièces chacun. Tu te rends compte de ce que tu me demandes. C'est la totalité de la recette. Je ne vais pas pouvoir payer l'artiste.
  • Mais la loi est formelle, sa représentation est publique, c'est nous qui sommes en charge de collecter les droits de propriété.
  • Mais comment, il va vivre ? Il n'a joué que sa propre composition.
  • La collecte sera reversée au prorata des représentations.
  • Donc vous allez tout lui rendre. C'est une bonne nouvelle !
  • Non ! Nous ne faisons pas dans l'épicerie. Mais nous ne gardons pas tout pour nous :-). Une partie ira dans la poche des plus connus. Il faut bien remplir le réservoir du yatch :-D 1)
  • Ce n'est pas juste ! Ce qui serait juste, serait une licence globale. C'est à dire prélever forfaitairement et reverser en tenant compte du plus petit nombre de spectateurs.
  • Mais ça a failli se faire.
  • Comment ça ?
  • Un site, de téléchargement payant par la publicité, voulait mettre en place un reversement de 80% de l'impôt (prélevé par la pub) aux artistes. Actuellement, c'est à peine 10% que les distributeurs leur concèdent.
  • Et alors …
  • Tu penses qu'on a bloqué tout cela. Nous avons même fait intervenir le F.B.I. Et fait passer ce Robin des Bois pour un réseau mafieux. Et ça, la veille où le nouveau site devait ouvrir.
  • Et les autorités vous obéissent ?
  • Évidemment dans nos sociétés (je parle des nations, mais c'est un synonyme d'entreprise aujourd'hui), c'est le capital qui est aux commandes. Jamais l'intérêt du peuple.
  • C'est bien foutu ton système…

Heureusement, cette histoire est totalement imaginaire … ou pas ! 2) 3) 4)

La publicité sur les sites de l'Internet, c'est toujours faire payer les plus faibles. Lorsque le jeune cadre télécharge une musique pour son “smart-phone” “hi-tech”, le site lui présente une pub pour une banque. Pour payer le site, la banque augmente les agios du compte du chômeur. Le chômeur, lui, on ne lui a pas demandé son avis pour l'obliger à ouvrir un compte pour recevoir les prestations sociales (maigre compensation pour le travail acaparé par ceux qui “travaillent plus”).

Bref, résumons :

  • La règle des grands distributeurs actuels, c'est de voler aux pauvres pour donner aux riches
  • Le modèle économique de l'Internet c'est de voler aux pauvres (via la pub) pour … voler aux pauvres.
  • Un site imagine de voler aux pauvres pour donner aux pauvres. Quel sacrilège ! Une pompe à fric pour riches qui se tarie.
  • Et si nous changions pour voler aux riches afin de donner aux pauvres.

Et si nous inventions vraiment une licence globale publique …

Changer le monde ne tient qu'à nous. Ne votons plus pour 3 partis qui depuis les années 70 ont livré notre nation aux banques 5). Il y a des choix vraiment progressistes 6)



François



1) Oui ! Ca bouffe un Yatch. Tapez “yacht amadeus réservoir” dans un moteur de recherche, vous tomberez peut-être sur Le Méga-yacht "Amadeus".
Même à 1€ le litre de fioul (donc pour 281 mille €), quand certains s'achètent la maison de leur vie, d'autres font juste le plein du bateau pour se promener.
6) voir les émissions de “la-bas si j'y suis” 6 mai 2012, le printemps français !,2, 3 et 4 (à venir lundi).
suite_de_l_agenda/vous_dites_megaupload_un_nouveau_robin_des_bois.txt · Dernière modification: 01/01/2014 11:36 (modification externe)