(Voir également Comité de soutien à Christian Jacquiau.)

Max Havelaar fait condamner Christian Jacquiau

Cher(e)s ami(e)s,

Comme vous le savez peut-être, les sujets que je traite touchent un large public et ont jusqu'à ce jour été largement repris par la presse.

C'est dans ce contexte que j'ai donné il y a quelques mois une interview à un individu qui s'est présenté comme « journaliste » mais qui était en réalité un manipulateur connu dans certains milieux en tant que tel.

Derrière le faux journaliste, qui s'est présenté à moi sous une fausse identité, se cachait en réalité un imposteur professionnel revendiqué.

Cet individu m'a prêté des propos que je n'ai jamais tenus.

A peine sorti en kiosque l'interview bidonnée a donné lieu à une plainte en diffamation de la part de l'association Max Havelaar qui m'a aussitôt réclamé près de 130 000 € (100 000 € + près de 30 000 € de frais…).

Tous mes amis, tous les juristes consultés, mon avocat… tous pensaient que l'audience de jugement ne serait qu'une formalité et que Justice ne pouvait que m'être rendue.

Contre toute attente, dans un contexte qui étonne les plus blasés des juristes, j'ai été condamné par le tribunal de grande instance de Paris, à une somme fort heureusement moindre, mais condamné…

Il est bien évident que - pour de multiples raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre ici mais que je vous préciserai très prochainement - je ne peux accepter une telle décision constituant une grave atteinte à la liberté de la presse.

C'est dans ce contexte, rapidement résumé ici, que j'ai décidé de m'isoler totalement depuis la fin du mois de juin afin, non seulement d'organiser ma défense, mais aussi une riposte à la hauteur des enjeux de la situation.

Tout cela passe aussi par la création (vous me l'avez souvent réclamé… c'est pratiquement chose faite) d'un site Internet qui sera en ligne dans quelques semaines. Cela fait maintenant près de deux mois que j'y consacre pratiquement mes jours et mes nuits… …

Il permettra non seulement d'expliquer cette incroyable affaire mais aussi de regrouper en un lieu unique l'ensemble des débats, écrits et prises de position publiées (et non publiées) dans la presse depuis de nombreuses années. Il sera aussi un outil de relais de vos engagements, des luttes et des combats que vous menez. Il sera aussi un lieu de mutualisation des expériences et alternatives menées ici et là à l'insu du plus grand nombre.

Mais en attendant…

Les lourds frais de justice déjà engagés mais aussi ceux à venir, puisque j'ai décidé de faire appel de ce jugement, m'obligent à reconsidérer totalement mon emploi du temps et malheureusement… mes engagements pour les semaines (je n'ose dire les mois) à venir.

De fait je ne suis plus en mesure, jusqu'à nouvel ordre, de me déplacer pour des débats, conférences et interventions publiques comme je l'ai fait jusqu'à présent depuis de nombreuses années.

Je n'ai - malgré la violence de cette attaque qui aurait pu m'amener à renoncer - pas du tout l'intention de baisser les bras et d'abandonner les combats qui ont toujours été les miens. Les nombreux témoignages de soutien reçus à ce jour m'incitent même à tout le contraire…

Je vous tiendrai au courant dans les prochaines semaines, si vous en êtes d'accord bien évidemment, de l'évolution de la situation.

Je vous prie de bien vouloir excuser la forme impersonnelle de ce message mais cela m'a semblé préférable plutôt que de prolonger le silence plus longtemps.

Je ne manquerai pas, bien évidemment, de répondre à chacune et à chacun individuellement dès que la situation sera apaisée, ce que j'espère… à très court terme.

Je vous prie d'accepter mes excuses renouvelées pour ce silence bien involontaire.

Bien amicalement à toutes et à tous. Christian Jacquiau

PS :
voir : "Max Havelaar, une plainte peu « équitable »

suite_de_l_agenda/christian_jacquiau_condamne.txt · Dernière modification: 30/06/2013 14:32 (modification externe)