Action disabled: source

La vie privée : un luxe !

Le jour où tous nos messages intimes seront épluchés, tous nos souvenirs personnels seront exploités, tous nos moments de liberté et de folies seront commentés, ce jour là, nous aurons perdu notre humanité. A propos, … c'était hier.



Vous avez déjà lu ces brèves et connaissez la différence entre le « vrai libre » et « faux gratuit ». 1)

Vous savez donc que pour télécharger « gratuitement » des média (musique, vidéos), un chômeur en bout de chaîne payera plus cher les couches pour son bébé. Une victime qui n'a pas choisi d'être exploité et de subir ce terrorisme financier.

Mais, là elles font fort ! Si ! Elles ont osé ! Elles : les boîtes privées qui mettent en ligne des solutions dites « gratuites ». Tellement « gratuites » qu'elles sont côtées en bourse pour leurs bénéfices.

Non seulement, elles revendent des synthèses de vos données personnelles (messages intimes, photos intimes, …) pour faire votre profil publicitaire, mais aujourd’hui c'est officiel : elles vendent directement l'intégralité de vos photos personnelles aux boîtes privées qui les demandent.

Une société de stockage de données sur l'Internet2) a modifié ses conditions d'hébergement « gratuit » de vos données. Techniquement vous n'en êtes plus propriétaire, vous n'en êtes plus les auteurs. Par exemple, il y a dans vos photos de vacances un couché de soleil sur une plage tropicale qui convient pour une campagne publicitaire : vendu ! Rien de mieux que le plaisir authentique pour une agence de voyage. En plus, sur la plage, une fille de fin de soirée aux seins fripées et la fesse ridée pique une grosse colère : vendu ! Ce sera du meilleur goût pour descendre la concurrence en publicité comparative.

Comment ? Il n'y a pas de publicité comparative en France. Mais vieux, tu es sur le nuage (the « cloud ») ! Tes données sont accessibles partout sur le net (surtout pour les autres, les requins du capital). Et puis, sur 7 milliards de consommateurs, combien reconnaîtront ta trogne ? Ta famille et des amis. Mouais, bon d'accord ! Mais, sur 7 milliards, tu exagères ! c'est négligeable !

Oui, je parle de tes données personnelles : courriels, photos, films, … Moi ? Tu rigoles ! Je ne suis pas sur les réseaux d’exhibition, ni sur les messageries de big-brother (gmail,hotmail, …).

Ils sont quand même formidables aux US ! Je me suis même laissé dire qu'ils faisaient des cassettes vidéo (des « sex tape ») de leur nuit de noces. Les années passant, il leur reste des souvenirs. Maintenant, à l'heure du numérique tout est sur le nuage.

Tiens j'y pense, les « hardeurs » n'ont plus qu'à se rhabiller (je veux dire à mettre la clef sous la porte). Et oui ! Les scènes X de demain seront « violées » de l'intimité des amateurs, qui mettent leur films les plus chauds dans le répertoire « perso » du nuage. Celui auquel toute entreprise digne de ce nom a payé le droit d'exploitation.

Mais, garçon pourquoi la violation de notre liberté de pensée te tient à cœur ?

Car aujourd'hui, certains souhaiteraient que pour des raisons commerciales ou militaires on puisse violer le secret médical ou la vie privée. Cela remettrait en cause notre condition d'être humain. Ces dérives sont largement d'écrites dans 1984 d'Orwell. A force de se savoir épié dans son intimité la plus profonde (sa pensée), l'on se met à adopter une pensée unique autorisée. Nous sommes dans la délation (réseau d'exhibition), dans l’acceptation de l'usage de la force (guerre pour les ressources énergétiques).

Aujourd'hui, nous perdons notre humanité.



François

suite_de_l_agenda/la_vie_privee_un_luxe.txt · Dernière modification: 28/10/2013 18:56 (modification externe)