Collecte de médicaments

Pendant la durée du forum une collecte de médicaments et de matériel médical est organisée. Suite à cette collecte les médicaments et les matériels seront expédiés ou acheminés à destination de dispensaires autogérés grecs. Les dons financiers seront affectés au transport. Les sommes restantes seront mises à disposition des dispensaires pour acheter les produits indispensables.

Que donner ?

Tous les médicaments ne pourront pas être collectés pour des raisons :

  • de péremption (durée d'acheminement : prendre en compte 3 mois)
  • de stockage (pas de produit réfrigéré)
  • de conditionnement (pas de liquide entamé, les plaquettes de comprimés entamées sont acceptées)
  • de législation (pas de produit considéré toxique en France ou en Grèce (calmant, drogue : pas de double cadre rouge. Voir fr.wikipedia.org)

Quand donner ?

Le samedi 25 janvier 2020 au ​Forum Social Local du Morbihan​ sur le stand de ​Avec les Grecs.

Qui contacter ?

Avec Les Grecs ​aveclesgrecs56@yahoo.fr

Vous pouvez contacter : Port-Louis : Françoise Jaffré 06.88.33.25.69 soaz.jaffre@orange.fr Vannes : Danielle Sottas 02 97.42.50.98 danielle.sottas@gmail.com Vannes : Daniel Nigaut 06.87.43.95.70 daniel.nigaut@orange.fr Lorient : René Touriguine 06.80.06.05.76 rentourig@yahoo.fr Baud/Pontivy: André Locussol 06.89.77.43.72 andre.locussol@orange.fr Theix Noyalo: Claire Le Mouel 06 69 48 73 55 claire.lemouel@free.fr Plouharnel/Quiberon Alain Barbier 06.19.63.04.20 alain.barbier7@sfr.fr Locmaria-Berrien/Carhaix Cl et H Ricou 0671608943 hricou@gmail.com Belle Île : Amar Zembout 06 41 96 4261 amar.zembout@hotmail.fr

Pourquoi Donner ?

Les différents mémorandums ont laissé la Grèce exsangue. La dette a fortement augmenté malgré ou plutôt à cause des sévères mesures d'austérité. Les conséquences sur le peuple grec sont terribles en particulier dans le domaine de la santé. Sous l’injonction de la troïka, le budget de la santé a été diminué brutalement de 45% ​t​ouchant tous les acteurs du monde médical et les habitants de ce pays.

Plutôt que s'abandonner au désespoir, des citoyens grecs ont décidé de résister. Des collectifs ont décidé de créer des dispensaires et des pharmacies auto-gérées pour distribuer gratuitement les soins de base aux plus démunis ainsi qu'aux très nombreux réfugiés qui arrivent sans cesse. L'organisation de ces structures est exemplaire et très efficace. Ces collectifs refondent la santé comme un droit universel accessible à tous. Quelques mesures prises par le gouvernement Syriza ont apporté un léger mieux mais très en dessous des besoins des plus démunis. En 2019 le gouvernement(droite) de Kyriakos Mitsotakis reprend peu à peu ces acquis et met une pression sur les dispensaires. Pression fiscale voire expulsion des dispensaires logés dans des squats. Certains résistent et nous continuons à les soutenir.

Depuis 2015, les associations “Bretagne Grèce Solidarité Santé et Avec les Grecs 56 ont collecté près de 700kg de médicaments et plusieurs dizaines de mètre cube de matériels et produits médicaux. Cette collecte représentant plusieurs centaines de milliers d’Euros a été expédiée ou acheminée vers une demi douzaine de dispensaires et deux camps de réfugiés: Samos et Lavrio. Ce sont vos dons qui nous ont permis de mener ces actions et nous vous retransmettons les remerciements que les militants des ces dispensaires nous adressent à chaque rencontre.

En France aussi, au motif de faire des économies, de nombreux signes montrent que le système de santé français glisse lentement vers un système à deux vitesses où les meilleurs soins seront réservés à ceux qui pourront payer. En ce sens, aider la Grèce, c'est un investissement pour une autre Europe, une Europe solidaire, avec une politique commune qui se construise sur le soutien des ménages les plus pauvres, sur la relance de l'investissement public et sur l'aide à l'investissement privé des pays du sud de l'Europe, avec pour objectif une accélération de la convergence européenne.

2020/grecs.txt · Dernière modification: 16/12/2019 11:20 par josiane