L'âge de faire

Objet

Encore faut-il savoir pour comprendre puis agir !

Association L’AGE DE FAIRE
Magazine DEMAIN EN MAINS

Contact

Précisions

Un retour en arrière pour éviter les confusions. Après avoir lancé avec succès le journal l’âge de faire il y a dix ans, notre association en a confié les destinées il y a 4 ans à ses 6 salariés. Ils ont créé la Scop lagedefaire-lejournal.

Depuis, notre association recentre son action sur le grand public. Gagner l’opinion aux transitions est en effet un passage obligé si nous voulons peser sur les choix d’avenir.

Alors que nos modes de vie détruisent les équilibres qui régissent la vie sur notre planète, nous sommes en permanence poussés à produire et consommer plus au profit d’une petite minorité qui ne rêve que d’enrichissement illimité. Or cette réalité ne tient qu’avec les milliards pour maintenir l’opinion dans la confusion entre bonheur et croissance économique, désirs et envies pulsionnelles…

Si cette désinformation est vitale au système, ce pourrait bien être aussi son talon d’Achille. Car l’antidote, c’est l’accès facilité pour tous à des sources d’information indépendantes. Ce que nous pouvons faire ensemble : ils ont l’argent, nous avons le nombre !

Et dans le même temps, les alternatives existent mais sont trop peu connues pour se développer à grande échelle.

Sur la base de ces constats, nous proposons la création du premier magazine alternatif pour tous, Demain en mains. Mensuel et national, il sortira en septembre prochain à 300 000 exemplaires vendus 20 cts sans publicité. Nous bénéficions du soutien actif du Collectif pour une transition citoyenne mais aussi de beaucoup d’autres structures de l’ESS.

L’enjeu d’un tel lancement, c’est de réussir la rencontre improbable avec un public non demandeur. Pas intéressé ? Mais qui aujourd’hui resterait indifférent aux solutions face aux menaces qui pèsent sur l’avenir ? Le besoin est latent, accentué par la perte de crédibilité des institutions et des grands médias. Il nous faut vaincre le fatalisme et les réticences liées à toutes découvertes. N’a-t-on pas créé la semaine du goût pour amener petit à petit les gens à redécouvrir ce dont l’alimentation moderne les prive ? Il doit en aller de même avec ce qui nourrit l’opinion et c’est au moins aussi important.

Etablir ce contact passe forcément par une démarche citoyenne. Sinon qui d’autres le fera ? A raison de 6 € et une heure de temps pour diffuser 30 magazines chaque mois, chacun est ainsi invité à contribuer à une démarche valorisante parce qu’émancipatrice, généreuse et fraternelle. Il suffit- par exemple- de créer 3 points de revente équipés de présentoirs à tirelire dans des lieux de passage du grand public, magasins, cinéma, salle d’attente… et le tour est joué !

Nous attendons simplement de nos partenaires qu’ils fassent connaître le projet à leurs adhérents, clients, coopérateurs, lecteurs… au travers de leurs médias.

En conclusion, quelles que soient nos sensibilités, nous avons tous besoin de toucher des nouveaux publics. C’est un projet qui doit être porté collectivement. Gageons que la réussite du lancement de Demain en mains sera la première pierre d’un édifice à construire ensemble, un pôle médiatique alternatif et indépendant pour tous. Nous y contribuerons très activement.

www.demain-en-mains.info.

membres/lagedefaire/debut.txt · Dernière modification: 04/10/2015 17:19 par webmestre